DEANNA GAO : La tradition chinoise - Le journal de l'amateur d'art, octobre 1985

Née en Chine, Deanna Gao vit actuellement à Paris. Elle a été éleve des grands maîtres de la peinture traditionnelle chinoise. Son art est empreint de finesse, de délicatesse et de poésie. Le chromatisme tout en demi-teintes, traduit une émotion liée directement à la beauté des êtres et des choses. La nature est attachante et la flore merveilleuse.

Les paysages sont soutenus par un trait habile qui mêle le rêve à la réalité. Tous les thèmes de "l'Empire céleste" s'y retrouvent : plénitude des arbres, fraîcheur d'un cours d'eau, sérénité des personnages, manificence des fleurs, Deanna Gao utilise l'encre dans ses compositions et la rend aérienne... D'où une multitude de nuances et de dégradés.

Les fleurs semblent surgir directement de contes de fées. Elles sont vivantes et irréelles à la fois. bien plantées dans un décor, ou présentées seules (se suffisant à elles-mêmes), elles atteignet des formes graciles ou pleines. Elles deviennent le symbole de la vie, de l'amour, animées par un chromatisme mélodieux (comme une partition musicale) qui atteint la perfection. Un climat se dégage de ces oeuvres à la finesse extrême, où la lumière met en valeur les tonalités.

Les chats espiègles et joueurs sont très expressifs. Ils ont un côté naïf, qui traduit l'émotion enfantine de cette artiste.

Deanna Gao expose sur le thème "La peinture chinoise traditionnelle" à la Pagode du Bois de Vincennes.

Y.D.


L'OEIL, octobre 1985

[...] Les paysages de montagnes, monochromes ou rehaussés de couleurs légères, révèlent une nature idéalisée et purifiée de tout ce qui est inquiétant, ils témoignent d'un art à la fois élégant et spontané où la personnalité du peintre s'exprime, tout en trahissant une préoccupation constante pour les techniques du pinceau, liée à une conception intimiste du paysage. D'autres feuilles s'inspirent de la littérature classique ou de légendes anciennes et nous transmettent l'essence même d'un état d'âme ; ainsi Les libations solitaires à la Lune du poète Li Bai, ou les illustrations du Pavillon de l'Ouest qui expriment dans des couleurs délicates l'atmosphère sentimentale et romanesque d'un des chefs-d'oeuvre des lettres chinoises.

Les recherches que Deanna Gao a effectuées il y a quelques temps sur les techniques anciennes de la peinture chinoise ne sont certainement pas étrangères à la manière d'une autre série d'oeuvres directement inspirées par la peinture boudhique de la période Tang (VIIè-Xè siècle). Les bannières sur soie de la collection Paul Pelliot, provenant des grottes de Dunhuang dans le nord-ouest de la Chine et conservées au Musée Guimet à Paris, ont servi de modèle au peintre pour ses Génies volants musiciens. Dans un envol de draperies légères, ils manifestent leur dévotion au Bouddha en faisant résonner l'air du son de leurs instruments de musique. Il en est de même pour le kinnara, être mythique mi-homme mi-oiseau qui, entre des volutes de rinceaux, pince les cordes de son pi-pa (luth). Par les thèmes et les formes qu'elle a choisis comme source de son inspiration, Deanna Gao nous donne sa vision personnelle de ce qui pourrait apparaître comme un abrégé du vaste répertoire de la peinture chinoise à travers les siècles.


Chat de Chine - 30 millions d'amis, octobre 1985

Et si vous choisissiez le chat pour partir à la découverte de la civilisation chinoise ? Si vous avez envie de tenter l'expérience, rendez-vous sans plus attendre à l'exposition de Deanna Gao qui se tiendra jusqu'au 20 octobre 1985 à la Pagode du bois de Vincennes.

Parrainée par l'association culturelle franco-chinoise, Deanna Gao est une portraitiste qui excelle dans l'art de dessiner les chats. Ses matous ont été saisis dans un style minutieux s'attachant à chaque détail. Mais Deanna Gao s'efforce aussi de toujours rechercher l'expression du mouvement félin par quelques coups de pinceaux vigoureux, caractéristiques du trait de la calligraphie chinoise. Les chats de Deanna Gao sont tellement vivant et expressifs que vous aurez envie sans doute de les caresser. Vous les admirerez, peints sur du papier de riz collés sur soie ou directement sur soie. Amis des chats, vous n'aurez aucune excuse si vous manquez ce rendez-vous que vous ne regretterez pas.


Chat chinois en peinture - ATOUT CHAT, octobre 1985















Une chinoise à Paris, septembre 1985


L'art chinois à Vincennes