Deanna Gao expose ses peintures chinoises à Ax-les-Thermes

L'exposition de Déanna Gao devrait permettre, néanmois, à chacun de découvrir à travers les oeuvres exposées les multiples facettes de la peinture chinoise. La peinture de Déanna Gao, comme toute bonne peinture d'Extrême-Orient, apporte plus que le simple plaisir de la contemplation et permet à l'oeil occidental d'explorer les caractères principaux d'une peinture exécutée dans le respect de la tradition et pourtant adaptée au goût de notre époque.

Depuis près de trois ans, Déanna Gao poursuit à Paris une carrière pleine de promesses, en exploitant des idées qui de tout temps ont régi et fécondé l'art du pinceau en Chine. L'artiste de toute évidence a été à la bonne école comme nous le montre sa parfaite maîtrise de la subtile grammaire des coups de pinceaux.

C'est précisément cela que les visiteurs de l'exposition pourront apprécier. En effet, les paysages de montagnes, monochromés ou rehaussés de couleurs légères, révèlent une nature idéaliste et purifiée de tout ce qui est inquiétant. Ils témoignent d'un art à la fois élégant et spontané où la personnalité du peintre s'exprime, tout en trahissant une préoccupation constante pour les techniques du pinceau liée à une conception intimiste du paysage. D'autres feuilles s'inspire de la littérature et essaient de nous transmettre l'essence même d'un état d'âme, tel "Les Libations solitaires à la lune du poète Li Po" ou les illustrations du "Pavillon de l'Ouest", qui expriment dans les couleurs délicates l'atmosphère sentimentale et romanesque d'un des chefs-d'oeuvre des lettres chinoises.

La vision claire de l'artiste apparaît aussi dans "Les Fleurs et oiseaux" qui libérés d'un réalisme purement naturaliste relèvent du domaine de l'imaginaire.

L'exposition de Mme Déanna Gao dans les salons de l'Office du tourisme, à Ax-les-Thermes, durera jusqu'au 15 août.

En vérité, Déanna Gao par les thèmes et les formes qu'elle a choisis pour servir de source à son inspiration, nous donne une vision large de ce qui pourrait apparaître comme un abrégé du vaste répertoire de la peinture chinoise à travers les siècles.